Tous les articles par Jean-Christophe Leroy

L’accueil, une rencontre improbable

Le 30 avril, l’îlot organise, pour la première fois en partenariat avec les Toises, un Triangle.  Ce type de rencontre permet aux participants, qu’ils soient patients, proches ou soignants, de considérer l’évolution des troubles à leur juste valeur, de reprendre espoir et de concevoir le rétablissement. Ces échanges contribuent à déstigmatiser la maladie psychique et à ne plus la considérer comme étant uniquement déficitaire et invalidante.
Au fil des rencontres, coanimées par les membres des trois pôles, la manière de percevoir la maladie psychique évolue favorablement

Entrée libre
Inscription à info@lilot.org

17-24 mars 2018: les Journées de la Schizophrénie

L’année à peine commencé, *l’îlot* annonce déjà les Journées de la Schizophrénie qui prendront de l’ampleur en 2018. Pour fêter les 15 ans des Journées, toutes l’organisation des JdS débarque dans plusieurs pays et en plusieurs langues. Nous avons déjà plus de 150 événements prévus en France et en Suisse du 17 au 24 mars.
*l’îlot* via son président et une bonne partie de son comité a pris la responsabilité de la coordination internationale des Journées pour cette édition anniversaire et nous sommes à la recherche de financements pour ce projet très important.

Nous faisons appel aux dons via un financement participatif.

Merci d’avance pour votre engagement:

Faire un don

Triangle de Chauderon

Mercredi 15 novembre de 19h à 21h -Consultation de Chauderon-Place Chauderon 18-1003 Lausanne.

La spiritualité, un mot plein de sens pour certains, ésotériques pour d’autres. À chacun d’envisager la sienne !
Compte-t-elle un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout dans votre vie ?
Votre expérience de la maladie psychique a-t-elle transformé votre approche de la spiritualité ?
Nous en discuterons tous ensemble, patients, professionnels et proches.

Inscriptions sur info@lilot.org
ou 021 588 00 27
Participation gratuite

On est tous ACHILLE

Vulnérabilité psychique à la Maison de Quartier de Chailly (Lausanne)
Sam. 28 octobre à 19 :00
Dim. 29 octobre à 17:00 (goûté pour les enfants à 16:00)
10 billets à gagner en envoyant un mail à info@lilot.org avant le 24 octobre à minuit.

Réservations: 079 454 07 24 ou spectacle@animation-chailly.ch

Après 18 mois d’efforts, nous arrivons à bout touchant ! Une dizaine de professionnels du théâtre et une quinzaine d’amateurs ont relevé le défi lancé par le Graap et Rebond’Art : créer, réaliser et jouer un spectacle professionnel délicat et empreint de notes d’humour pour illustrer la vulnérabilité.

C’est un succès total ! Les salles sont combles ! « on est tous ACHILLE » décrit des situations tantôt cocasses, irréelles, drôles, tantôt pleines d’émotions ou de tension. Tous ceci n’aurait pas pu se faire sans Canton de Vaud, Coraasp, Journée des proches aidants – Tag der betreuenden AngehörigenLoterie Romande, Coraasp, Maison de quartier de Chaillyet la collaboration de Emmaüs InternationalCroepi Association socialeAssociation Paroles, Anaap, L’îlotJournées de la Schizophrénie

Pour en savoir plus cliquez-ici

Conférence Furtos

La réflexion de Jean Furtos découle du malaise et du sentiment d’impuissance perçu par les professionnel-le-s confronté-e-s à la souffrance psychique d’origine sociale, générée par la précarisation.
Cette rencontre s’inscrit dans un cycle de conférences visant à partager différentes réflexions, analyses et approches en lien avec la souffrance psychique

Pour en savoir plus : https://www.eesp.ch/evenements/detail/event/de-lexclusion-a-lauto-exclusion/?L=0&cHash=c1766ac1d8657fcb470e078aedfa0f46

Les incroyables amis de *l’îlot*: Kim Do Cuenod

Petit bout de femme, à la personnalité hyper enthousiaste, Kim Do Cuénod fait définitivement partie des incroyables amis de *l’îlot*. Le sourire plaqué au visage, elle nous fait voyager dans le cerveau à chaque fois que l’on échange. Elle a accepté de se prêter au jeu des portraits. Découvrez les nombreuses facettes de ce chercheur hors pair!


l’îlot:
Chère Kim, pourrais-tu nous raconter d’où tu viens et quelle est ton histoire?
Kim:  J’ai grandi et vécu entre deux continents, l’Asie et l’Europe. Je suis sensible aux valeurs de ces deux mondes, attachée au rapprochement entre les êtres aussi bien dans ma vie privée que professionnelle. Je ne ménage pas mes efforts pour atteindre les objectifs que je me suis fixés.

l’îlot: Si tu devais choisir 4 mots pour définir ton action, quels seraient-ils?
Kim: Je choisirais passion pour mon métier de chercheuse en neurobiologie, engagement en faveur des jeunes et de leur formation, ce sont eux notre avenir, empathie pour mon élan envers ceux qui souffrent et pour lesquels j’ai volonté d’aider, et finalement Abattre les murs qui nous séparent, pour établir des liens entre les personnes et mes divers domaines d’activité; en particulier, construire des ponts entre les neurosciences et la psychiatrie.

l’îlot: Comment t’es-tu intéressée à la maladie psychique?
Kim: Mes premières impressions remontent à mon vécu de la guerre au Vietnam, lorsque j’étais enfant et adolescente. J’ai été témoin des terribles conséquences liées aux profonds traumatismes dont ont été victimes les personnes de mon entourage. Cette expérience m’a durablement et profondément marquée; elle est la source de ma volonté de comprendre les phénomènes psychiques et psychiatriques à l’origine de tant de souffrances.

l’îlot: Avec tes nombreuses années d’expérience, quel regard portes-tu aujourd’hui sur la maladie?
Kim: Mon regard sur la maladie psychiatrique est celui d’une chercheuse. J’aimerais comprendre les phénomènes neurobiologiques à l’origine de la maladie, dans le but que les personnes à risque puissent être détectées, que de nouveaux traitements soient développés et des mesures de prévention mises en place. Connaître et expliquer les dysfonctionnements biologiques liés à la maladie mentale sont aussi des moyens efficaces visant à déstigmatiser les personnes qui en sont atteintes et à redonner espoir aux proches. L’objectif premier de la recherche doit être le bien des patients. Ma motivation première est et restera d’alléger, voire d’éviter, la détresse et les souffrances causées par la maladie.

l’îlot: Fais-nous un peu rêver… Quels sont tes projets?
Kim: La recherche fondamentale dans le domaine de la psychiatrie est extrêmement complexe. Néanmoins, il m’a toujours tenu à cœur de pouvoir partager l’avancement de cette recherche avec les proches, en leur présentant de manière vulgarisée les progrès accomplis dans la compréhension des mécanismes impliqués. Je souhaite pouvoir continuer ce partage. Je souhaite être un jour en mesure d’annoncer l’aboutissement concret à des traitements innovants. J’aimerais tant qu’il soit possible d’épargner aux générations futures les dommages causés par la maladie psychiatrique.

Nos soirées de partage

Vous rencontrez des difficultés dans la vie quotidienne avec une personne qui souffre de psychoses ou de schizophrénie? Vous avez forgé une expérience qui pourrait être utile à d’autres proches? Venez partager vos émotions, vos craintes, vos succès avec des proches expérimentés. Ils vous accorderons de l’écoute sans jugement, vous donnerons de l’espoir et des astuces utiles au quotidien, qu’ils ont apprises au fil du temps.

Inscription sur info@lilot.org

Participation gratuite